Comoropreunariat

Qui est Bendjadide, plus jeune ingénieur Comorien en aéronautique?

A 26 ans, Bendjadide est le plus jeune ingénieur Comorien en aéronautique. Pourtant, rien ne le prédestinait un beau métier d’excellence. Son père rêvait d’un jeune chirurgien. Mais Bendjedid a préféré suivre sa passion et sa vocation . De Mutsamudu, en passant par Antananarivo jusqu’à Moscou, parcours d’un jeune ambitieux, patriote, qui décide après la fin de ses études, retourner aux Comores pour mettre ses compétences au service du développement de l’aéronautique en particulier et de son pays en général.

Pouvez vous nous parler de votre parcours scolaire ?

En 2011, à mes 16 ans j’obtiens le diplôme du Baccalauréat série D au lycée privé Kibala. Cette année fut déterminante pour moi. Mon père rêvait d’un jeune chirurgien mais n’ayant que très peu d’affinité avec les métiers de la santé, j’ai préféré suivre ma passion avec conviction. Et ce fut la naissance de ma passion aux deux ailes.Très peu d’informations me parvenaient quant aux possibilités d’orientation dans le milieu de l’aéronautique. Je ne savais par où commencer, j’ai donc choisi de me rendre à Madagascar pour suivre une formation technique et aussi pour améliorer mon anglais (indispensable dans l’aéronautique). Après quelques mois, je m’envole pour Moscou. J’ai été admis dans l’une des plus prestigieuses universités spécialisées dans l’aéronautique de Russie, le MAI (Institut d’Aviation de Moscou, Université National de Recherche).

Comment fût votre intégration dans le nouveau système universitaire russe ?

Mon intégration dans ce nouveau système universitaire où la langue est totalement différente de celles que je connaissais (comorien, anglais et français), où les conditions climatiques sont à l’opposé du confort que nous connaissons dans nos îles n’a pas été facile, mais comme le dicton le dit, aide-toi et le ciel t’aidera. Après six années d’apprentissage intensif, dont un consacré à l’apprentissage de la langue Russe, je me suis vu délivré le titre d’Ingénieur Aéronautique avec spécialisation en dynamique du vol et contrôle de pilotage des aéronefs au sein du département Balistique et Hydro-aérodynamique de l’université.

Pourquoi avez vous décidé après tes études de rentrer aux Comores et comment fût votre retour ?

Diplôme en poche, je rentre aux Comores avec pour objectif de participer activement au développement de l’aéronautique. J’ai donc intégré l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie à la Direction de la Sécurité des Vols à Hahaya en tant que stagiaire dans le département Navigabilité. Après quelques mois passés dans cette institution, je rejoins une équipe jeune et dynamique. Je suis embauché en tant qu’Ingénieur en suivi de la navigabilité des aéronefs au sein de la Direction Technique d’Inter Iles Air S.A à l’aéroport de Ouani. Après deux années au sein de cette compagnie, je suis aussi aujourd’hui responsable du service de suivi de la navigabilité des avions de cette dernière. Je suis membre de l’Association des Jeunes Ailes Comoriennes qui a pour but de promouvoir les métiers de l’aéronautique auprès des comoriennes et des comoriens.

Comoropreneuriat

Add comment

Résoudre : *
27 × 17 =


error: Content is protected !!