Comoropreunariat

D’enfant rabaissé, à pilote privilégié, voici l’histoire incroyable d’Elhadj

En 1995, je suis né à la maternité de hombo Mutsamudu.

Quand mes parents ont donné naissance à leur troisième fille successive, ils ont voulut avoir un garçon dans la famille , Dieu a exaucé leur vœux et je suis venu au monde ainsi qu’un petit frère , ce qui fait que ma famille est constituée de 3 filles et deux garçon. Après que ma famille m’ai accueilli dans ce monde comme leur premier fils le lundi 06 mars à 13h 50 UTC (mentionné sur mon certificat de naissance).

À cette époque, ma mère est devenue  l’une des grandes commerçante dans la région de Tsembehou et mon père a été nommé le 30 mai 96 le directeur général de l’EDC, connu sous le nom de SONELEC actuellement.

En prenant de l’âge au fil de ces jours j’ai été séduit par une passion, à mes 13 ans j’avais créé un groupe de danse qui pourrait affecter mon rêve de devenir pilote de ligne selon mon père donc ce dernières ne m’a pas laissé aller plus loin sur cette direction. il m’a envoyé à la grande Comores pour poursuivre mes études avant de rejoindre mes sœurs et mon petit frère qui faisait leur études collège, secondaire et universitaire en Tanzanie.

Après l’obtention de A level scientifique en Tanzanie, un jour un de mes compatriote m’a emmené rendre visite à un pilote comorien pour prendre des informations, mais à notre arrivé à son hôtel, nous n’avons pas eu le pilote mais nous avons eu la chance de parler avec son frère. Je me suis présenté auprès de lui, sans connaître ma famille, il m’a dit que je viens d’une famille pauvre et que je ne peux pas devenir pilote (juste parce que je suis de Tsembehou).

J’ai surmonté plein d’obstacles à mon parcours d’ou la case prison aux USA a l’âge de 21 ans à cause d’un mal entendu , mais hélas cela n à durer que quelques heures , et cela a porte préjudice quit à me suspendre de mes cours de pilotage pendant 4 mois afin que les autorités puisse confirmer que ce n était qu un mal entendu. J’ai résolu ce problème moi-même sans dire aucun mots a mes parents par peur de les effrayer. Dieu est témoin  quel point ça a été dure  pour moi de garder cette situation pour moi seul  mais je l’ai fait pour le bien de mes parents.

Ma vie aux États Unis m’a beaucoup appris et pour cela j’ai compris que dans la vie il n’y a pas de zéro concurrence, même les obstacles sont nos adversaires donc on doit toujours se battre avec les obstacles jusqu’au bout comme ma mère me l’a toujours dis.

Instagram  : el_flyer
email : elhadj49@hotmail.com
WhatsApp : +2693807029

Comoropreneuriat

Add comment

Résoudre : *
1 + 28 =


error: Content is protected !!